Le restaurant universitaire : Le Forum

Découvrez ici la version audio de cet article

Le restaurant universitaire Le Forum, premier bâtiment achevé du campus.

Une position centrale au sein du campus

Le premier bâtiment achevé du campus universitaire n’est pas, comme on pourrait le penser, un bâtiment destiné à l’enseignement, mais bien l’un des trois restaurants universitaires du campus. Si la première pierre du collège de sciences est posée en 1963, c’est bien Le Forum qui amorce le processus de réalisation du campus, en 1965. Situé à l’est du Lac, ce restaurant occupe une position clef au sein du campus puisqu’il complète l’aula magna voulue par l’architecte Olivier-Clément Cacoub. Cet espace de restauration de trois cent vingt-quatre places se constitue d’un ensemble de matériaux de plus en plus utilisés après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit notamment du béton, caractéristique du mouvement moderniste présent sur le campus orléanais.

Restaurant universitaire Le Forum (2021) © Philippine REYES

Le lien avec la Maison de l’Étudiant : vers une meilleure accessibilité

Construit par l’entreprise Bollard, toujours présente sur le marché, le restaurant est placé au premier étage de la Maison de l’Etudiant, cette dernière ayant été édifiée par Patrice Debaque dans la continuité du restaurant. Selon l’architecte, la salle de restauration située au premier étage posait des difficultés dans son accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. L’idée était donc de permettre un meilleur accès au restaurant, invitant les étudiants à transiter par la Maison de l’Etudiant, localisée au rez-de-chaussée. Aujourd’hui, cette fonction est à relativiser puisque la plupart des étudiants choisissent d’entrer dans le restaurant par l’extérieur, via la porte située face au lac.

Monumentalité et omniprésence du béton : un ouvrage caractéristique du modernisme

Le bâtiment revêt la forme d’un quadrilatère édifié sur poteaux et dalles. Le perron d’accès est constitué d’un remblai et d’une dalle-ciment.

Le coffrage est lissé dans le but d’obtenir des parements bruts, ce qui évite le recours au ragréage et à l’enduit. En outre, l’allège générale en béton moulé permet de créer des cadres métalliques en alliage léger.

Il émane de l’ensemble une impression de monumentalité, accentuée par la géométrisation des formes, la prépondérance des éléments en béton ainsi que la réduction des surfaces vitrées.

Si l’emploi du béton pour la construction est non seulement caractéristique de la conception du campus orléanais, il s’inscrit surtout dans le contexte de l’après-guerre, où l’essor de la construction d’immeubles résidentiels va de pair avec la généralisation de nouveaux matériaux et techniques de construction, tels le béton léger, l’isolation thermique et acoustique, les systèmes de plancher préfabriqué, ou encore les panneaux de façade en béton préfabriqué et les systèmes de préfabrication lourde.

Restaurant universitaire Le Forum (2021) © Philippine REYES

Organisation interne et fonctionnalisme

L’organisation générale du bâtiment n’est pas sans évoquer le fonctionnalisme architectural de la période, à travers la généralisation du chauffage collectif par exemple.

Créé selon les normes de sécurité de 1965, le restaurant comporte – outre la cantine et ses 324 places – une buanderie, un local à poubelle frais et ventilé, un système de ventilation général, ainsi qu’un sol anti-dérapant. Il apparaît aussi nécessaire de souligner que les murs sont revêtus, sur une hauteur de deux mètres, de grès cérame. Constitué d’un mélange d’argile et de silice pressé cuit à haute température, ce matériau technique est très prisé par les architectes des années 1960 pour la construction des bâtiments liés aux collectivités, car sa pose peu complexe est parfaitement adaptée à la vitesse de construction souhaitée, et il est particulièrement résistant à l’usure et aux chocs.

Il répond par ailleurs à l’objectif de pragmatisme souhaité par les architectes, puisque son absence de porosité lui permet d’être facile d’entretien.

La recherche de matériaux légers et peu onéreux s’illustre aussi à travers le recours aux revêtements en pierre reconstituée ou en grès cérame, évitant l’emploi de la pierre naturelle.

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *